Autour de minuit

Au clair de lune sur cette plage,
Joueuse, mutine, c’est sans complexe que tu retires tes vêtements pour te jeter à l’eau et m’invites à te rejoindre.
Comment résister à l’appel d’une sirène.
Je te rejoins juste au moment où tu ressors la tête de l’eau.
Tu rayonnes, tes yeux scintillent et très rapidement tes mains s’accrochent à mes hanches.

Poussée contre moi par une vague,
Tu te fais à la fois liane et ventouse,
Tu m’offres ta bouche pendant que tes jambes se nouent derrière mon dos .
Quel bonheur que la chaleur de ta peau contre la mienne dans cette eau fraiche.
Quelle saveur que celle de tes lèvres que je parcours avec la pointe de ma langue, que je pince avec les miennes.
Quelle tendresse que celle de la caresse de ta main sur mon torse puis sur mon ventre pendant que l’autre te maintien accrochée à mon coup.
Quelle finesse que le grain de ta peau alors que je te tiens par les hanches, que je caresse, que j’embrasse.
Quelle vigueur que celle de cette bouche qui prend, qui me pénètre, qui me mange.
Quelle fougue que la tienne quand tu m’abandonnes d’un coup en m’indiquant ta serviette laissée sur le sable de cette plage, encore chaud comme une couche .
Victime consentante, tu t’offres à mes baisers, tu t’ouvres à mes caresses.
Au bout de mes doigts, tu ondules, tu te cabres, tu te tends.
Invitation, Soupirs, Suppliques, Râles, Cris
Dans le tumulte des vagues qui s’écrasent sur la plage, les ondes de plaisirs t’emportent dans un orgasme ravageur.
Insatiable, tu te retournes, ta croupe indécente m’appelle, invite mon dard dressé à la possession.
D’un trait, je te prends, je te pénètre, je te plante.
Nous dansons maintenant à l’unisson dans un corps à corps sensuel .

Photo Wonder

Chaque coup de rein, chaque claquement sur ton cul me gonfle, me rempli.
Quand à l’ultime limite, je m’arrache de ton fourreau, c’est pour offrir à ta peau, l’onde brulante de ma semence que tes doigts viennent recueillir pour la monter à tes lèvres.
Corps enlacés, nous savourons notre épuisement, notre découverte,
Au loin, balayant la baie de son éclat…

…Le phare dressé !

Publicités

13 réflexions sur “Autour de minuit

  1. Anonyme 6 février 2010 / 10:37

    romantisme et sexe..
    c'est un beau mariage…. promettez nous fidélité…. sourires

  2. chilina 6 février 2010 / 2:32

    Joueur, espiègle, tendre et sensuel, ce texte est une invitation à l'insouciance de ces moments volés au temps, à deux
    Un joli rêve …

  3. psganarel 6 février 2010 / 4:31

    @Anonyme:
    Fidélité! Merci pour la votre.
    Romantisme? Non, vous n'y êtes pas.

    @Chilina:
    Vous auriez une plage à me proposer?

  4. Ashtarte 6 février 2010 / 5:26

    A vous lire … on a qu'une envie que l'été revienne le plus vite possible.

  5. chilina 6 février 2010 / 7:33

    Ne me tentez pas..Je pourrais en oublier le temps !

  6. Anonyme 7 février 2010 / 8:39

    le romantisme littéraire est une libération de l'imagination.. c'est l'expression du « moi » et de l'amour….

    je n'ai pas dit de vous que vous êtes un romantique… vous en êtes sans doute loin… mais certains mots que vous utilisez… bien que je ne déteste pas les romantiques… surtout s'ils savent oublier qu'ils le sont dans des moments de grande complicité.

  7. psganarel 7 février 2010 / 5:09

    @Anonyme :
    Désolé, je n'ai visiblement pas vos lettres! Je n'ai que mon coeur, mon imagination et une terrible envie de vivre!

  8. Anonyme 8 février 2010 / 12:06

    Ne soyez pas désolé… j'aime la littérature… l'accomplissement de l'imaginaire, c'est à mon sens plus salvateur que la passivité des rêves….

    Mais il n'en est pas moins que vous avez une belle plume… :

    « Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe…. »

    ça n'est pas de moi…

  9. L'Insoumise 8 février 2010 / 12:38

    Voila un délicieux bain de minuit….
    Sensualité, complicité, douceur, plaisir et partage….tout y est!
    J'adooooore! ah bon? ah oui….c'est ça ..j'adooore…sourire

    Je vous embrasse…

  10. psganarel 8 février 2010 / 9:16

    @Anonyme:
    Alors j'essayerai de ne pas vous decevoir!

    @L'insoumise:
    Alors, plongez!

  11. L'Insoumise 9 février 2010 / 9:48

    Mais je suis déjà dans l'eau…qu'attendez-vous pour me rejoindre…..? sourires coquins

  12. Anis Hart 12 février 2010 / 8:20

    Ho que ce texte me rapelle des choses…pour moi c'était en Espagne.
    Faire l'Amour sous la lune…exaltant!
    Enfin, faire l'amour est exaltant partout!Tout dépend de son/sa partenaire…Rires
    Bisoo

  13. psganarel 12 février 2010 / 9:03

    @L'insoumise:
    J'arrive!

    @Anis:
    Oui, vous avez raison. La beauté de tout cela ne tiens qu'à la complicité des partenaires. Je vous embrasse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s