Enlève-le !

Dans le train qui m’emporte vers toi.
Short message ! Celui là l’est.
Simple. Impératif, Sans concession.
Le précédent : « Portes-tu un caleçon ? »

Vengeance pour l’indécence que je t’impose
Et qui fera de toi ma victime.
Envie de me savoir encore plus à ta portée
Envie de pouvoir saisir, de mordre, de t’empaler sans barrière,

Comment te dire que ton envie et la mienne se rejoignent
Pour moi qui viens dompter tes envies carnassières.
Cette exigence outrancière ne peut recevoir qu’une réponse…

…Trop tard !

Publicités

7 réflexions sur “Enlève-le !

  1. Ashtartes 1 mars 2010 / 11:44

    Comment ça trop tard ?
    Vous n'en aviez pas ?
    sourire…
    il n'est jamais trop tard … enfin je pense

  2. chilina 2 mars 2010 / 9:45

    Peut etre pas une vengeance …
    Peut etre simplement partager une certaine indécence …
    Je me demande comment elle a pris ce « Trop tard « 

  3. psganarel 3 mars 2010 / 3:13

    @Ashtarte:
    Il est une chose d'obéir, il en est une autre de partager un fantasme!

    @Chilina:
    Je crois qu'elle était doublement comblée! Pas vous?

  4. waid 5 mars 2010 / 7:45

    ce blog est vraiment indécent on y apprends que vous promenez nu sous un jean dans les couloirs d'un train ou des voyageurs frolent en toute ignorance votre indécence.

    gare à la goutte 😉

  5. psganarel 5 mars 2010 / 4:23

    @Waid :
    Venant de vous, cela sonne comme un compliment. Ne vous laissez pas trop influencer par les images, je n'ai jamais parlé de jean. Je crois avoir été encore plus indécent! -)

  6. petite française 21 mars 2010 / 4:12

    Encore plus indécent ??? vous portiez une jupe à l'écossaise alors ?
    de toute façon, un jean se porte sans rien dessous. (oui, je suis une idéaliste…)

    Bon, j'adore cette photo quand même. quel corps !

    Donc vous êtes dompteur ?

    B

  7. psganarel 21 mars 2010 / 4:38

    @Petite française:
    Bienvenue en ce lieux.
    La toile de jean me parait trop épaisse pour dévoiler un secret, une flanelle bien moins. Je comprend de vos idéaux que vous n'aimez pas les barrières.
    Dompteur, oui parfois. Mais je ne répugne pas à être le fauve!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s