Jules

Sourire large avec ces dents d’un blanc éclatant
Peau brune agressée par la rudesse du climat,

Danseur marathonien, souplesse du corps,
Gestes à l’économie de ce corps dégingandé
Mais séducteur en diable,
Plus à l’aise à la terrasse d’un café,
A charmer la blanche au cœur blessé,
Que sur cette neige où je m’étais obstiné à te faire glisser.


Une année à partager nos vies,
Dans cet espace confiné mais chaleureux,
Nuits de jeux, de partages et de palabres à refaire le monde
Dans nos exils, une vie de parcimonie,
Mon hôte dans ces moments de partages,
Cérémonial du thé, poulet mafé,


Apprendre à donner quand on a peu
Apprendre à accepter les différences tant qu’elles n’excluent pas
Depuis longtemps perdu de vue,
Vouloir le savoir heureux
Ici ou ailleurs, amant d’une belle panthère,
Chef de tribu, lui le fils de marabout,

Tu as quitté ta terre natale pour changer de vie,
Et amené avec toi ces racines profondes.
Elles ont croisé les miennes,
Elles ne m’ont jamais quitté.
Un jour, j’espère….
A toi…

La foret Toile de Rhode Bath-Schéba Makoumbou

..Mon frère d’Afrique !

Publicités

6 réflexions sur “Jules

  1. chilina 3 avril 2010 / 8:41

    Il y a des rencontres qui nous marquent au cœur
    Rencontres d’ados, de jeunes humains,
    À un époque où on croit en tout, en rien
    Dans le désordre de nos rencontres, il y a celles qui sont gravées
    Et quoi qu’on fassent, elle ont pris une place et y resteront
    Bien plus fort encore quand ces personnes qui croisent notre vie
    Ont un goût particulier, de par leurs origines, leur richesses différentes
    qu’elle nous offrent en partage, leur vécu différent du notre
    qui nous permettent d’y voir plus clair, de nous construire ….
    Pour vous, un frère d’Afrique ..
    Pour moi, une amie poliomyélite
    Avec une vie digne de Dickens …
    Votre texte est très beau , il a en lui cette espérance que,
    Peut être un jour …

  2. Emma 4 avril 2010 / 8:32

    je suis du coté de ma chère chilina,votre texte est très jolis bravo.c'est un plaisir de te lire.

  3. Flo 7 avril 2010 / 7:03

    Je vais finir par devoir insister…naviguer sur d'autres registres vous va très bien, capitaine Valet ! C'est très agréable à lire et cela sonne vraiment bien…Et puis la musique, terrible ! J'en souris…Merci !:)))

    Comme dirait ma grand-mère : il ne faut jamais dire jamais !

  4. psganarel 7 avril 2010 / 8:19

    @Chilina:
    Vous avez raison, il y a des rencontres qui nous marquent pour le meilleurs comme pour le pire. Les meilleurs, je pense qu'on a tous envie de les retrouver… un jour.

    @Emma :
    Merci. Revenez!

    @Flo:
    Que vous repondre…J'écris selon mes humeurs, mes envies du moment… mais toujours avec mon coeur. Je suis ravi que vous ayez apprécié Fela et ses rythmes Afrobeat. Je dois avouer qu'ils arrivent à me faire frissonner!

  5. Mysterieuse 14 avril 2010 / 7:52

    je suis toujours émue lorsqu'on parle de l'Afrique ….Tout cela pour vous dire que votre texte m'émeut doublement…Quel merveilleux message d'espoir!

  6. psganarel 14 avril 2010 / 9:27

    @Mysterieuse:
    Il y a des rencontres qui vous enrichissent. Il en fut une belle!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s