A table!

Allongée sur cette table basse à la surface lisse,
Tu offres à mon regard un panorama superbe.
Ombre et lumière mettent en relief tes formes harmonieuses
De ce corps qui ondule sous mes caresses.
Sur cette peau frissonnante qui finit de se laisser dévoiler
Déclenchant des vagues sur ton corps et des soupirs de plaisirs
Cravate de soie qui glisse,
Aller et retour entre monts et vallées,
Puis s’enrouler autour de tes poignets.


Ce bassin que tu soulèves pour que je libère ton intimité de toutes entraves.
Culotte qui remonte jusqu’à tes pieds
Que j’embrasse au creux de mes mains
Tout ton corps appelle mes caresses.
Ma bouche veut se régaler de ce festin ou se mêlent quelques gouttes de miel
Et la saveur parfumée de ta peau ambrée
Plonger ma main entre tes cuisses pour m’y ancrer profondément
Dévorer la pointe de tes seins tendus vers le ciel

Retournée, maintenant à quatre pates,
Louve romaine sur son piédestal.
Soumise à une fessée affectueuse,
Tu appelles la sentence de tes ‘Encore’.
Tu souris quand devant ta bouche avide
Je présente mon dard dressé.

Quelle est belle la ligne de ton dos,
Qui ondule des épaules à tes fesses,
Pendant que ta bouche me branle avec énergie.
Une main sur ta nuque pour te donner le tempo,
Un doigt humide entre tes fesses
Qui danse à l’entrée de ton cul.

Demi-tour !
Présenter ma queue devant cette croupe largement inondée .
Saisir tes hanches de deux mains fermes.
Promener ma queue entre tes cuisses.
Irrésistiblement enfoncer ce gland décalotté dans la moiteur de ta chatte .
Écarter tes jambes pour t’ouvrir d’avantage .
Et sentir les mouvements de ce bassin qui cherche,
qui me veut planté de plus en plus profondément

Photo Wolov

Admirer ce corps qui englouti mon érection.
Doucement puis de plus en plus fermement,
Aller et venir, limer ton con profondément
Claquement de mes cuisses sur tes fesses.
Attraper ta chevelure, comme le cavalier domine sa monture.
Entendre tes gémissements se faire cris ‘Oui.. »
Attendre l’ultime moment où le plaisir t’emporte,
Pour à mon tour décharger ma lave incandescente sur ta peau
Avant de l’étaler de ma main comme un onguent précieux
Et en porter les reliefs à ta langue, bulles de champagne.
Appétissants plaisirs…

…De table !

Publicités

10 réflexions sur “A table!

  1. Ashtarte 18 avril 2010 / 8:36

    J'aime vos plaisirs de la table … cela donne envie de s'attabler à votre table.

  2. L'Insoumise 18 avril 2010 / 8:02

    Entièrement d'accord avec la belle Ashtarte….A quelle heure dine-t'on??
    grand sourire

    En tout cas je constate que quelque soit l'heure ….vous avez le don de faire monter le rouge et la chaleur sur mes joues…(mais cela n'est pas pour me déplaire….)

    Je vous embrasse

  3. Soleildejuillet 19 avril 2010 / 1:05

    Bonjour,

    C'est demandé si gentiment que je vous dépose un petit mot, pour le plaisir, seulement le plaisir, moi qui suis si souvent une lectrice-silencieuse…
    Je sais pourtant l'importance des commentaires que l'on nous offre, douce contradiction…

    De vagabondages en vagabondages je vous ai découvert et ce n'est que doux délice de s'inviter à votre table je vous l'avoue.

    Merci pour ce moment passer à vous lire…

    Douce après-midi

    Soleildejuillet & un sourire 🙂

  4. psganarel 19 avril 2010 / 9:07

    @Ashtarte:
    Il est des mets delicieux qu'il convient de mettre en valeur! -))

    @L'insoumise:
    Pour certaines faims, il n'y a pas d'heure. Ne rougissez pas, offrez vous! -)))

    @SoleilDeJuillet:
    Merci de cette petite entorse à vos habitudes. J'en suis d'autant plus flatté. Si le coeur vous en dit, revennez!

  5. Dominique 21 avril 2010 / 8:17

    ça me fait vraiment bien marrer toutes ces conneries….. « des mets délicieux qu'il faut mettre en valeur » « offrez vous, ne rougissez pas » « monsieur est flatté.. » tu vis dans quel monde ? pose tes valises valet et prends le temps de regarder autour de toi… à part ton monde virtuel y a une vie que tu sembles ne plus vouloir voir et protéger !

  6. psganarel 21 avril 2010 / 9:01

    @Dominique:
    Tiens encore un chevalier blanc!
    Ma vie, c'est peut etre parce qu'elle est bien trops reelle et crue qu'il me faut m'en échapper. Et pas virtuellement, ne vous en déplaise!
    Au revoir.

  7. Ambre 21 avril 2010 / 9:51

    Quelle scène appétissante… Délicieux !
    Et la deuxième photo (Wolov) est terrible !
    Merci pour ce moment.

  8. psganarel 22 avril 2010 / 10:01

    @Ambre:
    J'espère vous pouvoir vous en offrir d'autres!
    N'ayez crainte, je ne vous avais pas oubliée. Je manque juste d'un peu de disponibilité…ma condition de valet probablement!..

  9. L'Insoumise 25 avril 2010 / 4:06

    chocolat,assortiment de fruits rouges…enfin si cela vous dit….
    grand sourire

  10. Lou 25 avril 2010 / 4:32

    Comment suis je arrivée dans votre alcôve, je ne sais. Je prends beaucoup de plaisir à vous lire, vos textes sont bien écrits et les photos choisies. Je reviendrai me sustenter !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s