Conquérant

Tu l’attendais au bout de sa longue chevauchée,
Ton intention, avoir raison de son armure,
Le dominer, le posséder,
L’emporter dans de délicieux tourments …

Photo anastasia kapuggin

Mais conquérant il fut,
Violant ton intimité,
Fourrageant ta chatte avec un cynisme certain,
Te fis rendre grâce.

Comme ton esprit disait non
Ton corps criait « Encore ! ».
Combien de fois te fit-il mourir ?
Qu’importe, tu n’avais plus la force de t’opposer.

De cette victoire incontestée,
Il demanda la juste rétribution.
Et c’est avec déférence, genou à terre,
Que tu lui offris, avec application et douceur,
Son tribu.

Emmenée au paroxysme de sa jouissance,
Criant son plaisir,
Il n’eu pas le dédain de te jeter à la face,
Ce foutre qui giclait de son sceptre,
Laissant à ta bouche le bénéfice de ce sirop de jouvence.

Chevalier de tes pensées,
Despote de ton corps,
Tu lui donnais de ton regard ce serment…

Photo Sim
…d’allégeance!
Publicités

8 réflexions sur “Conquérant

  1. domialers@yahoo.fr 3 octobre 2010 / 3:04

    Erotique loyauté à son amant , quel merveilleux serment…Dominante dominée, douceur et violence , vos oppositions sont menés à fond de train…J'aime beaucoup la vivacité de ce texte ….
    Des baisers parisiens
    Mysterieuse

  2. Flo 3 octobre 2010 / 6:57

    Ah le fantasme du mâle dominant ! Petite confidence, je crois effectivement que le mâle est fait pour dominer…un peu rétrograde comme point de vue, non ?! Mais j'y crois sincèrement…

  3. psganarel 3 octobre 2010 / 9:33

    @Mystérieuse:
    Il est beau ce regard et il réchauffe encore mes moments de solitude. Baisers d'à cÔté.

    @Flo:
    Rétrograde. Oui, probablement! Mais si bon à vivre!..

  4. chilina 4 octobre 2010 / 6:33

    Si elle fut domptée, la récompense en a été belle …Vous voir à votre tour vous rendre ! 🙂

  5. Jade 5 octobre 2010 / 9:14

    J'ai bloqué sur certaines lignes mais la décence m'oblige à ne pas vous dire lesquelles. Il y est question de souris et de rois. Rires. Je me laisse bercer par vos mots et tout à coup vous me réveillez. J'aime que l'on me réveille, mais vous le savez. Mille chattes, de celles qui ronronnent…

  6. psganarel 5 octobre 2010 / 5:29

    @Chilina:
    Ce regard était certainement emprunt de bonheur. Qui donne, qui reçoit au bout du compte, un plaisir partagé!

    @Jade:
    Bloqué! Je serai curieux savoir plus.
    Je vous imagine fort bien en siamoise. Allez comprendre…..

  7. Lou 3 novembre 2010 / 8:38

    puis l'épée a regagné son fourreau … jusqu'à la prochaine bataille …

  8. psganarel 3 novembre 2010 / 11:24

    @Lou:
    Je crains qu'elle ne fut pas aussi raisonnable…-))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s