Compartiment plaisir

Photo BenoitL

Dans ce train d’un autre temps,
Au rythme du staccato des roues
Je regarde le paysage matinal qui défile
A mon oreille ton souffle s’accélérer
Auditeur de ton indécence
Auteur de ce plaisir qui se dessine
Je suis avec toi !

Dans ce compartiment,
Devant lequel ce paysage matinal défile,
Je me suis glissé contre toi,
De ma voix, tu réclames les encouragements
De cette main qui te fait femelle.
Tu gémis doucement ton plaisir,
Tu es à moi !

Dans cette loge intime,
Je ne vois plus le paysage.
Tu es nue,
Les fesses posées sur le bord de la vitre,
Écran glacé sur ce monde en mouvement.
Je bande d’une si belle indécence
Ta voix n’est plus qu’une supplique
Emporte-moi !


Dans ce show-room qui m’emporte,
Où ton corps s’expose en vitrine,
Entre tes jambes largement écartées.
Dans ta chatte, je suis solidement ancré,
Et je savoure ce profond râle qui déchire le silence,
Ô Toi qui m’offres ta jouissance,
Inonde-moi !

Dans ce train maintenant à l’arrêt
Je reste un moment hébété,
Ma queue encore tendue,
De cette langueur pourtant lointaine,
J’entends l’abandon d’un corps ouvert
Et cette main entre tes cuisses trempées.
Que tu voudrais garder encore.
Il me serait si doux de plonger avec toi sous la couette.
Possède-moi!

Pourtant, il faut que je m’arrache à ce rêve…

…Va bosser toi!..

Publicités

11 réflexions sur “Compartiment plaisir

  1. Mysterieuse 10 novembre 2010 / 10:05

    Belle transposition ! Un peu de son plaisir entre vos mains …Quel beau voyage …Des baisers !

  2. Narracoeur 10 novembre 2010 / 10:11

    Si prêt, si loin, mais ensemble, couette ou pas… j'aime le choix de vos mots et de vos images… je me promène encore un peu 🙂

  3. psganarel 10 novembre 2010 / 10:11

    @Mysterieuse:
    ..ou un peu de mon plaisir dans la sienne! -)

    @Narracoeur:
    Merci. J'espère que vous prendrez plaisir à cette balade.

  4. Lou 10 novembre 2010 / 10:43

    Non, n'allez pas bosser, pas encore …

  5. Volcane 12 novembre 2010 / 11:07

    Un de mes fantasmes les meilleurs…sourire

  6. chilina 12 novembre 2010 / 9:30

    Troublant ce texte où le quotidien se perd au profit d'un câlin partagé différent mais tout aussi fort que s'il était fait dans l'enlacement des corps …La voix devient toucher et la raison, une longue caresse
    Tout aussi troublant, votre ressenti tel que vous le décrivez …J'aime !

  7. psganarel 12 novembre 2010 / 10:14

    @Lou:
    Terrible frustration en effet!

    @Volcane:
    Comme je vous comprend!..

    @Chilina:
    Le pouvoir d'une voix !..

  8. Flo 13 novembre 2010 / 9:31

    Charmante vision si personnelle du « Crime de l'Orient Express » ! Je crois que j'en trouverais presque Hercule Poirot séduisant finalement (et non, je ne fais pas de jeux de mots douteux 🙂 !!!

    Bonne journée…

  9. Aphrodite 21 novembre 2010 / 9:33

    Je ne vais pas être très originale, mais j'aime toujours autant venir lire vos mots.

  10. psganarel 21 novembre 2010 / 9:59

    @Aphrodite:
    Et moi à vous répondre : Merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s