Docile

Tend tes mains derrière ton dos,
Offre-les à ce cordage,
Non, ne souffle mots,
Laisse toi aller à mon bon plaisir,
Obéis!


« A genou!.. »
J’aime aller à la rencontre de ta bouche
Qui d’un Ö vorace voudrait m’engloutir.
Lèche-moi avec application,
Tend cette de colonne de chair,
Pour que doucement, elle s’éveille au plaisir.
Caresse là avec ta crinière, avec ta peau.
Hume ce parfum de stupre qui te fait frissonner,
Caresse avec ta joue cette chaude raideur,
De ta langue pointilleuse,
Mets à nu ce gland pour qu’il sente ton souffle
Lape ce frein qui se tend.
Prendre moi en bouche
Laisse ma main sur ta nuque te donner le tempo,
Pour qu’en rythme,
Jouant de ton aspiration comme du plat de ta langue,
Tu m’offres cette sussion délicieuse.
Avale ce gland qui force ta luette,
Et garde-moi au fond de ta gorge,
Jusqu’à en perdre le souffle
Je me retire alors pour passer derrière toi.

« Relève-toi, maintenant ! »
Je veux caresser la ligne de ton corps,
La suivre jusqu’au creux des reins,
Passer le rebond de ces fesses,
Qu’une main ou un cuir pourrait venir taquiner,
Admirer l’arrondi de ces hanches, invitation à te saisir,
Reprendre depuis ton pied la courbe de ton mollet,
Sauter le genou pour glisser vers l’intérieur de tes cuisses,
Rejoindre du plat de la main cette croupe déjà luisante de désir,
Écarter tes jambes,
Forcer ta cambrure,
Venir cueillir ta rosée avec ma bouche,
Dénicher ta perle nacrée et la mettre à nu,
De mes doigts ouvrir la voie, attendrir tes barrières,
Pour qu’au moment où toute tes défenses cèderont,
Prenant à pleines mains tes seins dressés vers l’horizon
Je puisse d’un trait te posséder au plus profond,
Emplissant ton ventre d’un tsunami tempétueux,
Qui emportera tes forces dans un râle de jouissance.
Alors je t’inonderai de ma sève chaude et liquoreuse.

Comme encore planté au fond de ton intimité,
Je dépose un baiser entre tes omoplates,
Heureux de te savoir comblée,
De ton rêve d’être de moi …

…La soumise

Publicités

10 réflexions sur “Docile

  1. Sorgina 10 janvier 2011 / 8:10

    Belle ascension vers une soumission qui semble si exquise…
    Bravo !

  2. psganarel 10 janvier 2011 / 11:00

    @Sorgina
    Merci et bien venue sur ces pages.
    Librement consentie, c'est certainement délicieux pour les deux partenaires…

  3. chilina 13 janvier 2011 / 1:03

    Aller au devant de ses envies avec dans le regard de son partenaire, toute la « pétillance » et la complicité qui les rendent encore plus grisantes, nous conduit à la plus grande des jouissances …Celle du partage et soumise ….Oh oui !… plus que jamais à le voir, à son tour, comblé !

  4. Lilly 13 janvier 2011 / 10:22

    J'avoue qu'avec le bandeau, les mains menottées peuvent conduire de fort étrange façon Vers le plaisir..

  5. dita 13 janvier 2011 / 8:47

    en fait ce qui est nul ,c'est qu'à chacun de tes textes me vient juste l'envie de dire
    wow!!!!!! j'adore,tu m'embarques…
    et ça va devenir lassant à force 🙂

    euh..encore!!!

  6. psganarel 13 janvier 2011 / 9:35

    @Chilina:
    Un partage assurement, mais qui comble l'envie de l'autre! -))

    @Lilly
    Permettez moi de préférer la rudesse de la corde à la froidure du métal.

    @Dita:
    Promis j'essaierai!

  7. Volcane 16 janvier 2011 / 9:21

    Un récit hautement délicieux…Pensées.

  8. psganarel 16 janvier 2011 / 9:30

    @Volcane:
    Je les prends avec autant de délice!

  9. Anonyme 17 janvier 2011 / 1:28

    Troublant !
    Angel …

  10. psganarel 17 janvier 2011 / 10:40

    @Angel
    Merci de vous être laissée envahir par ces mots!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s