La fessée

Pour gage de votre insolence, 
Madame,
Il me faut vous donner votre dû.
Venez,
Soyez humble,
Je ne souffrirais aucune contestation.
Réunissez vos mains dans le dos,
Ce cordon les y gardera.
En aucun cas, vous n’échapperez à ma sentence.

Photo prise chez NunoyoBizzNizz

Ne bouger pas,
Laissez moi, ouvrir cette robe,
Rien ne doit pouvoir vous protéger.
Vous savez combien j’aime
À découvrir vos dessous.
Approchez que je fasse glisser cette culotte,
Je vous veux exposée, sans entraves.
La voir ainsi juste au dessus de vos genoux,
Me semble délicieusement indécent.
Inclinée au dessus de mes genoux.
Je veux voir votre intimité,
Affleurant entre vos cuisses.
Permettez que je caresse ce séant généreux.
J’aime sa rondeur,
Le grain et la douceur de la peau,
A nul autre pareil en cet endroit divin.
Photo prise chez SpankingPhotography

Je mets un point d’honneur à ne pas utiliser d’artifice.
Seul mon cuir viendra vous toucher.
Ne vous inquiétez pas, il est bien tanné,
Et jamais mon bras ne faiblira.
Quand ma main descend sur vous avec force,
J’aime voir l’onde se propager,
Comme une vague sur vos chairs attendries.
Qui comme l’éclair de l’orage,
Fait raisonner l’écho de votre surprise à contre-temps.
Je mets un point d’honneur à ne pas faire de jaloux.
Vos deux lobes seront servis avec équité.
Photo prise chez La fessée conjugale

A ce titre, vos cris me seront d’un grand secours,
Alors, s’il vous plait, ne les retenez pas.
Pour autant, ne cherchez pas à m’émouvoir de vos suppliques.
Derrière la douleur apparente,
Je sais que vous vibrez du plaisir de votre soumission.
Je n’arrêterais donc mon administration,
Que lorsque vous l’aurez appréciée à sa juste valeur
Les fesses en feu,
Rouge de la honte que vous deviez expiez,
Et jusqu’à ce qu’émue par mes attentions,
Je sente la cyprine couler entre vos lèvres attendries.
Baignant le bout de mes doigts inquisiteurs
Élixir délicieux de votre rédemption.


Nuls doutes qu’alors, 
Reconnaissante après ce juste châtiment,
Vous voudrez m’honorer comme je l’entends,
Avec application et déférence,
Le cul trempé de votre mouille,
Sa peau marquée au fer de l’empreinte de ma main,
Maintenant, plongée dans votre crinière,
Pour enfoncer ma queue au fond de votre gorge.
Photo prise chez Damanieraqueeogosto

Venez, il est temps.
Pour vous, pour nous,
Souffrez qu’avec l’affection d’un amant,
Je vous fesse maintenant,
Sans ménagement…
Photo prise chez KinkyMix

…Jouissance!
Publicités

8 réflexions sur “La fessée

  1. chilina 29 octobre 2011 / 4:12

    Ce commentaire a été supprimé par l’auteur.

  2. PSganarel 8 novembre 2011 / 10:33

    @Chilina:
    Votre confession, un premier pas vers le pardon. La sentence, elle vous soulagera! -)

  3. Brigit (petite française) 29 décembre 2011 / 5:32

    c'est bien les vacances, ça permet de relire et retrouver des merveilles !
    ce texte est très… ardant, et tout à fait juste.

  4. PSganarel 29 décembre 2011 / 9:24

    @Brigit:
    Bonnes vacances et bonnes fêtes de fin d'année.

  5. Anonyme 6 décembre 2012 / 6:17

    Bonjour,

    Je suis un adepte de la fessée, votre site est très bien, je vous invite à venir sur mon bog et echanger nos commentaires
    fessees et poésies érotiques;
    ariapetus.blog4ever.com

  6. PSganarel 6 décembre 2012 / 6:41

    Merci, pour votre passage. Je ne manquerai pas de venir chez vous. -)

  7. Anonyme 28 avril 2013 / 8:46

    Amusant, fantasme habituel. Une petite critique cordiale: un peu trop de fautes d'orthogrape

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s